Vous avez le droit d’accéder à vos données personnelles, telles que recueillies et traitées par Sesam Limited, et de demander leur correction en cas d’inexactitude (le cas échéant) ou leur suppression dans le cas où leur conservation ne serait pas nécessaire. Vous avez le droit de demander une restriction du traitement ou de vous opposer au traitement des données ainsi que le droit à la portabilité des données. Vous avez également le droit de vous opposer au traitement futur de vos données personnelles à des fins de marketing direct à tout moment, sans frais et sans justification.
10La médicalisation de la responsabilité est antérieure à la naissance de la psychiatrie en tant que spécialité médicale dans « La philosophie de la folie » du trop méconnu Joseph Daquin de Chambéry, parue en 1791, ou le traité fondamental de J.C. Reil « Rhapsodie sur les méthodes de thérapeutique psychique applicables aux troubles mentaux » où pour la première fois le terme de « psychiaterie » est employé en 1803. Au XVIIè siècle, Zacchias, médecin légiste, revendique effectivement un examen médical pour chaque fou ainsi qu’une exonération de peine rendant possible des soins. Pinel et les révolutionnaires de 1789 avaient déjà attiré l'attention des médecins sur les aliénés criminels à leur sens trop négligés par la médecine et la psychiatrie : «  Ces aliénés loin d'être des coupables qu'il faut punir, sont des malades dont l'état pénible mérite tous les égards dus à l'humanité souffrante »… « Les aliénés qui jusqu'alors ont été traités beaucoup plus en ennemis de la sécurité publique qu'en créatures déchues dignes de pitié doivent êtes soignés dans des asiles spéciaux »8. Pinel propose un « traitement moral » de l’aliénation… au moment où le droit pénal approfondit la notion d’élément moral des infractions9… Esquirol et Georget affirment la folie en tant que maladie sans en oublier les passages à l’acte médicolégaux : « Les passions arment une main homicide…, les aliénés attentent à la vie de leur semblable ; les uns devenus très susceptibles, très irritables, dans un accès de colère, frappent, tuent les personnes qui les contrarient ou dont ils croient être contrariés ; ils tuent les personnes qu'ils prennent à tort ou à raison pour des ennemis dont il faut se défendre ou se ranger, les autres trompés par des illusions des sens ou des hallucinations, obéissent à l'impulsion du délire »… « Quelques-uns tuent, motivent leur affreuse détermination, raisonnent leur action et ont la conscience du mal qu'ils commettent. Quelques autres sont des instruments aveugles d'une impulsion involontaire, instinctive qui les pousse au meurtre »… Depuis la naissance de la clinique, comme en témoignent ici les écrits d'Esquirol et Georget, le problème des passages à l'acte criminels des malades mentaux s'est toujours posé en psychiatrie10. C’est dans ce contexte que Georget développe en 1825 le concept de monomanie homicide et avance l’impérieuse nécessité d’une expertise psychiatrique pour évaluer la responsabilité pénale de tout criminel. La monomanie sera balayée cinq ans après ; mais depuis, une expertise psychiatrique est réalisée dans chaque affaire criminelle.
De plus en plus d'analyses et de recherches publiées à orientations historiques et épistémologiques mais aussi thérapeutiques92, remettent en question les résultats et la validité des méthodes employées par Freud, ses effets thérapeutiques, mais aussi, la probité scientifique et morale de celui-ci. Selon Mahony, « Dora », aurait été traumatisée deux fois : par son agresseur, puis par son thérapeute (Freud) :
le porte-voix peut être l’énonciateur (et non le dénonciateur) de fantasmes groupaux, mais il ne l’est pas nécessairement. Jusqu’à preuve du contraire, il peut n’exprimer que son fantasme personnel sans liens avec la problématique groupale sous-jacente. Faute de vérification des résonances psychiques, la conception de ce rôle est trop mécaniquement systémique ;
Pour pouvoir répondre à votre demande soumise par le biais du formulaire sur notre page de contact, nous recueillons et traitons les informations suivantes : objet de la demande, adresse e-mail, nom de famille, prénom, contenu du message et pays de résidence. Pour ce faire, nous nous basons sur la nécessité dans le cadre de l’exécution d’un contrat dont vous êtes une des parties ou sur le besoin de prendre les mesures nécessaires, à votre demande, avant la signature d’un contrat ou sur nos intérêts légitimes tels que décrits ci-dessus.
L’enquête HBSC «Health Behaviour in School-aged Children» est une enquête internationale et quadriennale sur la santé physique, psychique et sociale des enfants et adolescents, sur les facteurs favorables ou préjudiciables à leur santé, sur leurs comportements de santé, leur environnement de vie et leurs réseaux sociaux. HBSC est pilotée par le bureau européen de l'Organisation mondiale de la Sante (OMS) et implique plus de quarante pays. Au Luxembourg,  le ministère de la Santé, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, et l'Université du Luxembourg travaillent conjointement sur le projet.
Toutes les données personnelles et les autres informations que nous traitons ne sont utilisées que dans le but de vous fournir le(s) service(s) et/ou produit(s) que vous avez demandé sur voyance-ange-guardien.com et pour des raisons d’administration technique, de recherche et de développement du site internet voyance-ange-guardien.com, de l’administration et le marketing client et utilisateur final (ci-après dénommés « Services » et « Produits »). Un algorithme secret basé sur votre prénom, votre nom et votre date de naissance nous permet de générer votre offre d’essai gratuit, ainsi que les lectures psychiques personnalisées que vous pouvez commander.

Encore convient-il que les « animateurs » de tels groupes disposent d’une familiarité distanciée avec les métiers en question. Faute d’une telle capacité, l’accent risque en effet d’être mis, au cours des débats, sur les seules dimensions psychologiques, individuelles et collectives, au détriment de leurs liens avec la nature du travail et le contexte organisationnel. C’est ce que cherche à éviter, par exemple, l’intervention sociopsychanalytique de Gérard Mendel (1998 ; Rueff-Escoubès, 2008), centrée essentiellement sur le travail et le rapport au travail des salariés, à l’exclusion précisément d’une focalisation sur les relations interpersonnelles et de l’exploration en profondeur de la dynamique des groupes de métiers qui constituent le socle de l’intervention.
Encore convient-il que les « animateurs » de tels groupes disposent d’une familiarité distanciée avec les métiers en question. Faute d’une telle capacité, l’accent risque en effet d’être mis, au cours des débats, sur les seules dimensions psychologiques, individuelles et collectives, au détriment de leurs liens avec la nature du travail et le contexte organisationnel. C’est ce que cherche à éviter, par exemple, l’intervention sociopsychanalytique de Gérard Mendel (1998 ; Rueff-Escoubès, 2008), centrée essentiellement sur le travail et le rapport au travail des salariés, à l’exclusion précisément d’une focalisation sur les relations interpersonnelles et de l’exploration en profondeur de la dynamique des groupes de métiers qui constituent le socle de l’intervention.
L’enquête HBSC «Health Behaviour in School-aged Children» est une enquête internationale et quadriennale sur la santé physique, psychique et sociale des enfants et adolescents, sur les facteurs favorables ou préjudiciables à leur santé, sur leurs comportements de santé, leur environnement de vie et leurs réseaux sociaux. HBSC est pilotée par le bureau européen de l'Organisation mondiale de la Sante (OMS) et implique plus de quarante pays. Au Luxembourg,  le ministère de la Santé, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, et l'Université du Luxembourg travaillent conjointement sur le projet.

Hobson accuse Freud d'avoir non seulement fait table rase des travaux des chercheurs de sa génération, mais aussi de les avoir systématiquement discrédités pour mieux imposer son point de vue comme étant le seul valide72. Il lui reproche aussi de n'avoir jamais fourni la moindre étude comparative quantitative sur ses hypothèses, utilisant les cas contradictoires possibles comme des exceptions qui confirmaient toujours sa théorie73. Il s'oppose aussi à la théorie de Freud selon laquelle « rien de ce que nous avons possédé mentalement ne peut être totalement perdu » (Freud, 1900), et argumente sur le fait que l'on possède aujourd'hui des preuves expérimentales montrant clairement que les souvenirs de la prime enfance (que les psychanalystes ont estimé être la source des conflits ultérieurs) sont en fait irrémédiablement perdus74. Hobson en vient à écrire qu'« une fois démolis ces deux postulats jumeaux : l'information ne peut être construite ; l'information ne peut être perdue, beaucoup d'arguments freudiens s'effondrent de manière catastrophique »75.


De telles critiques ne rendent sans doute pas compte d’une œuvre considérable et d’une approche des groupes plus complète que celle présentée ici (Fabris, 2007 ; 2012). En particulier, la démarche dialectique de Pichon-Rivière entre le sujet et son environnement, la recherche systématique de l’infrastructure inconsciente des idéologies mise en œuvre dans les interactions au sein du groupe, l’analyse systématique des contradictions peuvent être d’un grand intérêt pour la compréhension du fonctionnement des groupes de travail. À condition, nous semble-t-il, que cette recherche n’inhibe pas les forces créatives en germe.

Donnant un cours sur des théories d’organisation, je suis surpris par la vigueur de certaines critiques émanant de plusieurs étudiants, puis de leur retrait rapide (trop ?) face à mes réponses. M’en ouvrant à plusieurs d’entre eux au cours de la pause, ils m’en donnent deux explications : ces théories leur apparaissant un peu abstraites, ils prennent la parole pour « exister » et « titillent souvent le prof juste pour mettre de la vie dans la classe ». Cette attitude est, de plus, considérée comme « payante » puisqu’une note de participation doit être attribuée à chaque étudiant.
Aujourd’hui, la plupart jeux de Tarot se composent de 78 cartes. Les cartes sont divisées en deux groupes, avec 22 des cartes connues sous le nom Arcanes Majeurs et 56 des cartes appelées les arcanes mineurs. Chaque carte a une signification générale que le lecteur utilise pour aider à interpréter les informations qu’ils reçoivent sur la personne qu’ils lisent pour. Il y a un certain nombre de mises en page pour une lecture, connue sous le nom spreads, qui sont conçus pour aider à concentrer la lecture sur les questions posées.
Après avoir participé à de nombreux groupes de formation d’orientation psychanalytique, j’ai conduit moi-même, depuis plusieurs décennies, des groupes de thérapie en CMPP et des groupes de formation avec de nombreux groupe-analystes, en France, en Angleterre et en Italie auprès de responsables d’organisations, ainsi que des groupes d’analyse des pratiques dans plusieurs milieux professionnels.
En effet, pour réfuter l'hypothèse centrale de la psychanalyse qui affirme que le refoulement des pulsions ou traumas dans l'inconscient est la cause de certains troubles ou certains actes non intentionnels, il faudrait pouvoir montrer que dans certains cas, l'arrivée à la conscience des souvenirs traumatiques incriminés (fin ou absence du refoulement) n'entraîne pas la disparition des troubles. Or, c'est impossible, puisqu'il est toujours possible d'affirmer que les troubles persistent à cause de résidus inconscients « non liquidés » qui sont par nature impossibles ou difficiles à atteindre29.
Par l’épreuve projective du dessin familial d’une maison imaginaire, que nous nommons spatiographie familiale, cela permet une représentation de l’image du corps de la famille dans sa version dynamique d’une configuration dialectique entre la partie et le tout. Ce qui expliquerait théoriquement certains constats qui nous montrent la liaison entre la destruction de l’habitat et la décompensation psychique ou somatique de ses habitants. Notre hypothèse psychopathologique serait que, selon le degré de besoin d’étayage du corps familial sur son enveloppe réelle qu’est la maison, celui-ci s’expose plus ou moins grandement au risque de déstructuration et de décompensation psychique et psychosomatique, si l’habitat réel est attaqué.
Uniquement si vous avez accepté de recevoir les offres des partenaires de Padre dans le domaine de la voyance (en cochant la case de consentement spécifique), nous pourrions partager vos données personnelles telles que votre titre, nom, prénom, adresse postale et adresse e-mail avec une ou des sociétés tierces pertinentes, partenaires de la société Sesam Limited, dont les produits ou services pourraient vous intéresser. Ces sociétés tierces sont susceptibles de vous adresser des offres à leur tour. Dans la mesure permise par les lois et règlements locaux applicables, nous nous réservons le droit de partager vos données personnelles avec des tiers qui nous aident à vous fournir des Services, pour autant qu’ils fournissent un niveau adéquat de protection des données pour assurer la sécurité de vos données personnelles. Cependant, vous pouvez nous contacter à n’importe quel moment par le biais de notre page contact accessible depuis ce lien afin de nous demander de ne pas communiquer vos données personnelles à des tiers.
Si vous décidez de commander un produit ou service électronique payant vous devrez renseigner les informations suivantes : titre, nom de famille, prénom, adresse e-mail, adresse complète, numéro de téléphone, date de naissance et méthode de paiement/données de carte de crédit. Nous traitons toutes les données personnelles mentionnées ci-dessus à l’exception des données de carte de crédit (voir informations complémentaires à ce sujet au paragraphe suivant) et nous gardons un enregistrement de vos achats de produits ou services électroniques. Pour ce faire, nous nous basons sur la nécessité dans le cadre de l’exécution d’un contrat dont vous êtes une des parties ou sur le besoin de prendre les mesures nécessaires, à votre demande, avant la signature d’un contrat ou sur nos intérêts légitimes tels que décrits ci-dessus.

Des éléments biographiques de Freud (et d'autres) relèvent plus de l'hagiographie que de la stricte vérité historique dont la restitution fidèle nécessite travail d'archiviste et de déconstruction comme l'illustre le cas Anna O. que Henri Ellenberger fut le premier à démystifier. Bien des documents (lettres, notes, minutes…) ont été détruits par Freud lui-même ou par sa fille aînée (Anna Freud), caviardés, ou soustraits délibérément à l'investigation d'historiens indépendants, et pour des années comme une partie des archives freudiennes conservées à la bibliothèque du Congrès à Washington [réf. nécessaire].
Des éléments biographiques de Freud (et d'autres) relèvent plus de l'hagiographie que de la stricte vérité historique dont la restitution fidèle nécessite travail d'archiviste et de déconstruction comme l'illustre le cas Anna O. que Henri Ellenberger fut le premier à démystifier. Bien des documents (lettres, notes, minutes…) ont été détruits par Freud lui-même ou par sa fille aînée (Anna Freud), caviardés, ou soustraits délibérément à l'investigation d'historiens indépendants, et pour des années comme une partie des archives freudiennes conservées à la bibliothèque du Congrès à Washington [réf. nécessaire].
René Pommiern 6 publie une critique de la méthode d'interprétation des rêves. L'essentiel de ses reproches recouvre l'usage du symbolisme pratiqué par Sigmund Freud, pour ne retrouver dans les faits cliniques étudiés que les idées préconçues qu'il y a mises ou les fruits de son imagination. Il accuse Freud d'établir avec les éléments du rêve qu'il observe, des liaisons qui paraissent d'autant plus « étonnantes » au père de la psychanalyse qu'elles seraient en réalité « arbitraires et saugrenues »69.
Cependant, de nombreux philosophes et scientifiques contestent toujours le caractère « poppérien » de la psychanalyse, la reconnaissant comme un modèle de pseudo-science, et Adolf Grünbaum pensait que s'agissant d'inférences inductives, Freud se livrait surtout à des affirmations péremptoires sans avoir jamais fourni la moindre preuve indépendante de ses théories37,22.
Michel Cariou, auteur contemporain de cette école, spécialiste d'Henri Wallon, relève le paradoxe de la psychanalyse. Pour lui, la psychanalyse constate que la sexualité humaine est passée d'un but de reproduction à celui de jouissance, et ainsi est sous-tendue par le concept de pulsion plutôt que par celui d'instinct. En effet, « c'est probablement le paradoxe de la psychanalyse que d'avoir accordé tant de place à ce vécu conscient », sachant que « nous savons bien que la conscience n'a pas pour fonction de nous informer des processus par lesquels s'organise notre fonctionnement »104. Il dénonce également « l'anthropomorphisme » de nombre de théories en psychologie, qui, chez Freud, ont pris la forme d'une théorisation basées sur des concepts tels que la jouissance et la sexualité, qui sont en fait des « évidences d'adultes » répercutées sur l'enfant105.
L’intervention rapide de médecins psychiatres, de psychologues et d’infirmiers préalablement formés et intégrés aux unités d’aide médicale urgente (SAMU-SMUR) doit garantir une prise en charge immédiate et post-immédiate satisfaisante des victimes et permettre d’éviter l’installation des troubles de stress post-traumatique. Dans les vingt-quatre premières heures de l’événement, cette prise en charge médicale spécialisée, est indispensable pour aider la victime à penser de nouveaux repères. Dans une situation de type « catastrophe », le décès d’une ou plusieurs personnes peut précipiter les témoins et particulièrement les proches dans l’effroi et rendre cet événement potentiellement traumatique.
Il y a, on le comprend, beaucoup de proximité entre ces divers phénomènes qui, d’une certaine façon, questionnent tous la problématique identitaire, particulièrement sollicitée dans les groupes de travail. C’est pourquoi il ne nous semble pas inutile d’évoquer les capacités individuelles potentiellement sollicitées pour que les participants ainsi que le groupe dans son ensemble parviennent à une réalisation créative.
↑ « C’est Wittgenstein qui dans la philosophie a reconnu son importance tout en la rejetant, ou plutôt en la considérant d’un œil critique de philosophe. C’est ce qui semble résulter des remarques suivantes de Morris Lazerowitz qui très certainement admirait Wittgenstein tout en restant proche de la psychanalyse : « Il a entouré ses entretiens philosophiques d'une espèces d'aura psychanalytique. C’est comme si pour lui, la philosophie était devenue une maladie linguistique, un fardeau dont il faut libérer les gens ; on ne pourrait le faire qu’en mettant à nu les illusions provoquées par des tours du langage lorsque nous jouons inconsciemment avec lui »18 »
Certaines sources affirment que la lecture clairvoyant est une capacité divine et facile à lire entre les lignes et même briser les barrières de l'emplacement physique et le temps. Lecture clairvoyante psychique ne dépend pas de l'intelligence, que cette capacité dépend totalement un autre sens qui est complètement séparé des cinq autres sens. Lecture clairvoyante est souvent réalisée comme un guide pour trouver son but sur la terre, pour l'aider à prendre des décisions importantes, et enfin de découvrir son vrai soi. C'est souvent pendant les lectures de voyance que les gens à découvrir des talents cachés et commencent à comprendre les attitudes et les croyances qui ont gardé leur d'atteindre leur véritable potentiel dans le passé cachés.
Puisque vous ne savez pas quel type d'énergies spirituelles avec lesquelles vous travaillez, vous pouvez vous protéger avant et après vous allez sur votre enquête paranormale. Cela peut être sous forme d'une méditation de protection, où vous vous entourez d'énergie positive et de créer un mur de protection entre vous et les autres sources d'énergie. Certaines personnes aiment à se connecter avec les anges et leur demander leur protection quand ils travaillent avec le monde spirituel. Donc, si vous croyez en entités angéliques vous pouvez faire appel à un, comme l'archange Michel, qui peut vous aider à vous débarrasser des énergies négatives autour de vous.

«VL’hypnose n’est pas un état de sommeil et la personne ne perd pas contact avec la réalité extérieure. l’origine du mot vient, en réalité, de diverses fausses interprétations. En grec, « Hupnos » signifie sommeil et avait été défini de cette façon : « L’hypnose est un état de sommeil pendant lequel le sujet hypnotisé perd toute conscience et toute volonté. L’hypnotiseur se sert de son regard, sa voix ou encore du fluide émanant de ses mains. »..(...)»


L'invalidation du « déterminisme scientifique » est sans aucun doute la démonstration la moins contestée de toute l'œuvre de Popper. Comme toute la psychanalyse, des fondements théoriques, jusque dans la pratique thérapeutique dépend directement de cette forme de déterminisme intenable prônée par Freud, il s'en suivrait des conséquences fatales pour toute la doctrine. (Voir, Jacques Bouveresse, in «Mythologie, philosophie et pseudoscience, Wittgenstein lecteur de Freud», aux éditions l'Eclat). En effet, dans ce dernier livre, Bouveresse démontrerait, en s'appuyant (notamment) sur la critique du déterminisme « scientifique « élaborée par Karl Popper, que les théories freudiennes supposées détenir une valeur explicative, ne pourraient en réalité fournir les causes aussi strictes impliquées par l'affirmation d'un déterminisme psychique absolu et aprioriste (prima faciae), et, encore moins, donner lieu à de quelconques prédictions sur le psychisme humain, puisque la capacité revendiquée par Freud de fournir les causes d'un phénomène implique logiquement celle de pouvoir les prédire, comme nous le rappelle Bouveresse dans son livre. Bouveresse écrit, page 98 :
Ainsi les sensations corporelles prennent valeur de signifiant puisqu’elles sont déjà interprétées par l’appareil psychique de la mère, mais aussi dans le contexte culturel du groupe. Ce qui accueille le soma de l’infans, c’est déjà le discours historique du groupe familial qui selon l’idéologie dominante proposera d’abord une affiliation du corps de l’enfant (Cuynet P., 2001), pour ensuite, si tout se passe bien, une filiation avec reconnaissance de son bon droit d’avoir une place au sein de cette famille-là.
1) Dans le premier cas, comme nous l’avons déjà exprimé, l’arrivée d’un nouveau-né dans une famille déclenche un ensemble de pulsions d’ordre centripète qui investit l’objet nouveau afin que chacun puisse s’y reconnaître. Il y a une sorte de condensation qui intensifie les liens transpsychiques à travers des phénomènes d’incorporation. La famille fait corps en se rétractant autour d’un des siens.
Le déterminisme psychique absolu est aussi apriori. Ce statut est en effet nécessaire pour pouvoir permettre une technique thérapeutique fondée sur l'interprétation des associations dites libres, puisque pendant l'analyse, selon Freud le patient doit dire tout ce qui lui passe par la tête. (Pour Jacques Bouveresse, ibid, p. 107 : « La croyance au déterminisme mental est évidemment le préalable qui justifie la confiance de Freud dans la méthode dite de l'association libre »).
« Pour se délivrer de refoulements, d'inhibitions, de complexes, psychiques, l'homme n'est pas libre de réveiller en lui, à des fins thérapeutiques tous et chacun de ces appétits de la sphère sexuelle, qui s'agitent ou se sont agités en son être et roulent leurs flots impurs dans son inconscient ou son subconscient. Il ne peut en faire l'objet de ses représentations et de ses désirs pleinement conscients avec tous les ébranlements et répercussions qu'un tel procédé entraine. Pour l'homme et le chrétien, il existe une loi d'intégrité et de pureté personnelle. L'estime personnelle de soi interdit de se plonger aussi totalement dans le monde des représentations et des tendances sexuelles. »

Quand une personne a la capacité de vivre ou dire les pensées d'une autre personne, cette personne appartient au groupe de la télépathie et connu sous le nom telepathist. La télépathie est le plus commun et le plus largement parlé de phénomènes psychiques et de nombreux tests ont été développés pour vérifier sa précision. Un certain degré de télépathie est affiché par un grand nombre de personnes et la plupart de ces personnes ne sont même pas conscients qu'ils peuvent faire. Il existe de nombreux jeux tels que le test de la capacité d'une personne à lire les pensées des autres.


Au-delà de ces considérations, il semble bien, comme nous l’avons signalé ci-dessus, que le travail peut jouer, dans les groupes de formation et/ou d’intervention, le rôle de « médiat » – au sens de médiation. Or, comme le précise Kaës (2004, p.?14), « la médiation permet au sujet d’explorer sans s’y perdre l’espace interne puis l’espace commun et partagé ». En soulignant l’absence de danger (« sans s’y perdre ») de tels groupes à médiation, Kaës laisse bien entendre l’aspect structurant (défensif, disent certains) du médiat, sa fonction transitionnelle pourrait-on dire aussi (Amado et Ambrose, 2002 ; Amado et Vansina, 2005) susceptible de favoriser, parallèlement à l’exploration et à la réalisation de l’activité, un travail psychique « sécurisé », en quelque sorte. Car, en échangeant autour du travail, on parle de bien d’autre chose au fond, dont on est à moitié dupe parfois, et l’on comprend bien des choses aussi, sur soi-même, sur les autres et sur notre forme de présence au monde et d’action sur celui-ci.
« (...)De toute façon, même si l'on était tenté de croire que Freud a effectivement réussi, comme il le suggère, à soumettre à des lois causales rigoureuses, des événements qui sembleraient jusque là inexplicables ou fortuits, on devrait tout de même admettre que la connaissance des causes, que la psychanalyse prétend détenir, est d'une manière générale bien incapable d'autoriser le genre de prédiction qu'exigerait la thèse du déterminisme scientifique, si on la comprend à la façon de Popper. »
Le média utilisé varie aussi en fonction de l’âge. Les moins de 25 ans et les moins de 45 ans utilisent plutôt le « chat » (38,8 % et 33,8 %) et la messagerie (36,1 % et 23,4 %) alors que le téléphone est davantage privilégié par les plus âgés qui représentent près de la moitié des appelants. Les bénévoles passent en moyenne 18 minutes avec les personnes au téléphone et 37 minutes par chat.
Il existe aujourd’hui pour ceux qui ne sont pas sur le continent africain, et même si c’est le cas, des sites internet mettant en exergue les prestations de meilleurs marabouts en Afrique. Il suffit de se rendre sur la toile pour rechercher dans les moteurs de recherches, un certains nombre de marabouts. Vous avez ici des marabouts classés selon la spécialité : marabout spécialiste en voyance, marabout expert en désenvoûtement, marabout de guérison, etc. en quelques clics, vous avez devant vous le contact de votre marabout africain qui va vous redonner le sourire. Dans les différentes plateformes, vous avez la possibilité d’avoir les numéros de téléphone des marabouts, afin de pouvoir les joindre lorsque vous en avez envie.
Une voyante est une personne qui a certains dons qui leur permettent de déterminer le passé et les événements futurs et les sens derriere les événements. Médiums sont souvent demandées par les personnes qui veulent savoir et des conseils pour les événements qui se produisent dans leur vie. Certaines personnes veulent orientation sur les événements qui ont déja eu lieu et d’autres qui veulent aperçu des événements encore se produire. Ces idées sont appelées a une lecture psychique. Lectures psychiques sont populaires et personnes peuvent recevoir une variété de configurations, y compris en ligne, par téléphone ou dans une résidence mentale ou une place d’affaires.
×